Fin de contrat entre Marion Cotillard et Dior

10

C’est officiel, la maison Dior et Marion Cotillard ont décidé de mettre un terme à leur collaboration, après neuf ans de bons et loyaux services. Tout avait commencé à la mi-mai lorsque Marion, lors de la cérémonie d’ouverture du festival de Cannes, avait semé le doute par le biais d’une tenue qui ne rappelait rien de la marque dont elle était l’égérie.

Des doutes qui s’étaient rapidement transformés en consternation dans l’assistance. Tellement que certains en venaient à conjecturer un improbable problème de dernière minute. Il n’en fut rien et les hypothèses de départ allaient être corroborées le lendemain et les jours suivants, la belle apparaissant successivement en Y/Project, Jean-Paul Gaultier, Michael Halpem, Armani Privé et Self Portrait.

Les causes de ce divorce inopiné

S’il est difficile de prime abord de déterminer les raisons qui ont poussé la jeune maman et la célèbre entité de luxe à se séparer, il semblerait que la nouvelle directrice artistique de Dior, Maria Grazia Chiuri, ne soit pas étrangère à cette décision surprenante. Dans un souci de faire évoluer l’image de la maison, elle aurait jugé bon de procéder à un changement d’égérie. S’il apparaît évident, à plus de quarante ans désormais, que Marion Cotillard n’a plus la même aura que lors de ses triomphes du passé, on ne peut que s’étonner que cette dernière n’ait été informée qu’à la toute dernière minute. De quoi obliger la styliste de l’intéressée à improviser dans l’urgence une nouvelle garde-robe pour l’occasion.

Un mal pour un bien

Si la cessation des rapports entre les deux partie ne semble a priori pas une bonne nouvelle pour l’actrice, il est fortement probable qu’il n’en soit rien au final. Marion Cotillard n’était en effet apparue que trop rarement flamboyante en Dior, un peu comme si la mayonnaise n’avait jamais réellement pris. Il semble toutefois évident que la plupart des créations Dior ne semblait que trop peu lui correspondre, au point de parfois la raidir. Désormais libre, l’actrice pourra faire parler son instinct et se laisser guider au gré de ses envies en matière de mode. Il est d’ailleurs fort probable que cela suscite un nouvel élan chez elle et qu’on la retrouve vêtue des plus belles créations des jeunes créateurs en herbe du moment. Un divorce qui n’est par conséquent pas une fin en soi mais plutôt une façon pour elle de rebondir.

Les limites actuelles de Dior

Si la plupart des observateurs s’accordent à dire que Dior est sur la pente descendante, il est en fait peu probable que ce petit coup d’éclat change la donne à terme. Alors certes, ce changement d’égérie ne sera pas passé inaperçu et aura su de toute évidente attirer l’attention quelques instants. Mais au vu des derniers défilés, il apparaît relativement clair que Dior n’est plus à même, à l’heure actuelle, de soutenir la comparaison de certaines grandes marques de la trempe, par exemple, de Valentino. Il lui faudra assurément redoubler d’effort pour retrouver ses lettres de noblesse.