Définition du harcèlement moral

369

Le harcèlement moral peut-être considéré comme étant l’ensemble des agissements (actes ou paroles) blessants et répétitifs subi par une personne au travail. Le harcèlement moral ne considère pas les actes isolés, car il faut tenir compte de tout l’ensemble des agissements et de la répétition dans le temps pour pouvoir parler de harcèlement moral.

Les différentes sortes de harcèlement moral professionnel

Le harcèlement moral peut toucher un collaborateur visé par un supérieur hiérarchique, d’un manager sur lequel s’acharnent certains membres de son équipe ou un collaborateur qui subit la méchanceté de ses collègues. Dans le premier cas, on parle de harcèlement moral descendant, dans le deuxième de harcèlement moral ascendant, et dans le troisième, de harcèlement moral horizontal.

Le harcèlement moral et sa définition juridique

On retrouve la définition du harcèlement moral dans les termes de la loi nº 2002-73 concernant la Modernisation sociale, mise en place le 17 Janvier 2002. Ce cadre légal a été instauré pour mieux définir le harcèlement moral, un fait qui existe depuis de nombreuses années au sein de la vie professionnelle. Selon le Code du Travail, dans l’article L.1152-2, tout salarié n’a pas à être victime des actes de harcèlement moral à répétition, dont la conséquence pourrait lui être néfaste au niveau physique et psychologique, et aurait pour conséquence la détérioration de ses conditions de vie professionnel, jusqu’à aller à la destruction de sa carrière. Le harcèlement moral être volontaire ou involontaire, mais les résultats seront les mêmes. Les fonctionnaires sont aussi protégés par les termes de l’article L.122-49 du Code du travail.