Dernière étape du régime Dukan : Adopter une règle de vie

330

Le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, nous renvoie des images d’individus parfaits ou tentant de l’être. Mais si nous nous respectons davantage, en connaissant notre organisme et ses besoins, ne nous rapprochons-nous pas de notre vision intime de la perfection ?

Nous essayons différents régimes pour nous en approcher. Demeurons plus respectueux de notre organisme et choisissons de lui offrir ce qui lui correspond le mieux. A savoir, un poids correspondant à notre environnement vital. Lorsque nous commençons à perdre le surplus d’un poids gênant pour notre idée de corps idéal, il faut trouver un moyen de conserver notre nouvel équilibre. C’est le principe de la quatrième phase du régime Dukan. C’est la phase de stabilisation. Elle est capitale car elle empêche le bénéficiaire du régime de reprendre du poids. Elle doit être respectée toute la vie.


Lire aussi :Quel régime choisir pour maigrir ?


Cette étape consiste à conserver une journée par semaine pour la consommation de protéines pures. Le reste du temps, il faut respecter une alimentation saine et équilibrée. Rien de difficile ! Le plaisir est omniprésent. A noter que, pendant la dernière phase, il est préconisé de consommer 3 cuillères à soupe de son d’avoine, par jour, pour augmenter l’apport en fibres de l’alimentation. D’autre part, cela permet d’obtenir, plus rapidement, la satiété.

Et biensûr, s’hydrater accompagne, parfaitement, cette dernière phase. Utilisez le thé vert ! On l’a dit, on se fait plaisir !

Que de qualités pour cette boisson… Le thé vert favorise l’absorption des nutriments et aide à conserver le goût de l’alimentation, tout en coupant la faim.

Aucune autre recommandation n’est émise pour garantir le maintien du poids obtenu.

Mais il est important de respecter cette dernière phase car elle garantit le succès du régime. Il faut donc être rigoureux et volontaire pendant la totalité du régime.

Dernier conseil :
Cette phase de stabilisation doit, impérativement, s’accompagner, d’exercices physiques. Dans ce cas, pourquoi ne pas profiter d’une balade digestive, après chaque repas ?