Gucci a annoncé son arrêt de l’utilisation de la fourrure animale pour 2018.

375
Les causes animales et environnementales préoccupent de plus en plus les entreprises qui ne manquent pas de réagir et de trouver des solutions pour que leurs produits s’inscrivent dans le développement durable. Aujourd’hui, c’est une célèbre marque italienne de mode qui a annoncé qu’elle n’utiliserait plus de la fourrure animale pour ses futures collections.

La décision de la marque florentine Gucci

Plusieurs marques de luxe ont signalé qu’ils n’utiliseraient plus de fourrures, c’est au tour de Gucci de rejoindre ce mouvement qui prend de plus en plus d’ampleur au fil des années.
Le directeur de la marque, Marco Bizzarri, l’a annoncé en ce début d’automne où, chaque année, les collections de Gucci étaient marquées par la présence de vêtements composés de fourrures de visons, de renards, de lapins ou de coyotes. Les amateurs de la marque italienne sont donc prévenus, la collection printemps/été 2018 ne comptera pas de fourrures animales.
Par contre, certains articles de luxe proposés par Gucci, comme les mocassins, pourront toujours être composés d’alpaga, d’agneaux ou de chèvres.
Le directeur a tenu également à rappeler que lui, et ses collaborateurs souhaitaient que la traçabilité des matières premières utilisées soit de 95%.

Un pas de plus dans le domaine de la mode pour la protection de l’environnement et des animaux.

Ce n’est pas la première marque incontournable du monde du luxe qui prend cette décision qui montre une grande évolution dans le domaine de la mode. Gucci suit donc ce chemin, comme, par exemple, Armani.

Le directeur a insisté sur le fait qu’ils utiliseront de la fourrure synthétique. En effet, les nouvelles technologies permettent aujourd’hui de réaliser des collections tendance et qui respectent les codes de la marque. Il a souligné le fait qu’elles seront tout aussi luxueuses et de qualité.
Pour montrer son engagement envers la cause animale et l’environnement, David Bizzarri, a décidé de vendre aux enchères tous les produits ayant de la fourrure. Il a précisé que l’ensemble des recettes réalisées sur les stocks restants seront distribuées à des associations luttant pour les droits et la protection des animaux. Le fait que Gucci prenne cette décision permet de voir que tous les domaines évoluent en ce qui concerne les animaux et l’environnement.

En optant pour des collections sans l’utilisation de fourrures animales, Gucci veut peut-être également conserver sa jeune clientèle qui est soucieuse de l’impact de l’industrie de la mode sur les animaux et la nature.