Les week-ends d’intégration sont devenus des rituels dans la vie des grandes écoles. Ils offrent l’occasion de rencontrer d’autres étudiants et de nouer des liens entre les camarades de promotion. Ces événements représentent de belles opportunités pour les étudiants qui souhaitent s’intégrer au mieux dans leur nouvel établissement. Ils ne sont toutefois pas obligatoires.

Organisés chaque année pour les étudiants qui le souhaitent

Le week-end d’integration est organisé tous les ans en début d’année. Ils durent entre deux et trois jours, et permettent aux étudiants de rencontrer leurs camarades de promotion et de faire connaissance. La plupart de ces événements se tiennent sur des sites loués pour l’occasion à la campagne ou dans le sud de la France. Pendant la journée, des activités et des jeux sont proposés aux étudiants. L’objectif étant de favoriser l’entente, l’esprit d’équipe, la solidarité et l’amitié entre les camarades.

Des événements à l’ambiance bon enfant

Les nouveaux étudiants qui intègrent les écoles sont inquiets. Ils craignent les fameux bizutages. Mais en règle générale, l’ambiance est simpliste et bon enfant. De plus en plus de mesures de prévention sont mises en œuvre pour lutter contre l’abus d’alcool et le bizutage entre élèves. Dans la majeure partie des cas, ces événements se déroulent dans d’excellentes conditions et favorisent l’intégration des élèves dans leur promotion respective.

WEI: un passage obligatoire pour les étudiants ?

Les week-ends d’intégration (WEI) ne sont pas obligatoires : il ne faut pas se forcer à y participer si on ne le souhaite pas. Ce ne sont pas les écoles qui en sont à l’origine, mais les bureaux d’étudiants ou les bureaux d’élèves. En outre, certaines écoles les organisent et allouent à ces événements un budget assez élevé. D’ailleurs, la participation à ce type d’événement est le plus souvent payante. Nul n’est contraint d’y participer : cela reste un choix personnel.