Maigrir : il ne faut pas croire au miracle

355

L’Agence du médicament préconise la plus grande vigilance à l’égard des produits qui permettent une perte éphémère et qui se révéleraient être dangereux pour la santé. C’est sans aucun doute la période la plus critique pour celles et ceux qui sont prêts à tout pour perdre quelques kilos avant de s’exposer au soleil. Le moment du départ se rapproche à grands pas. L’ Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a également choisi cette période pour informer sur les risques de ces produits soit disant miracles…

Des risques graves pour la santé

Les personnes qui souhaitent maigrir rapidement vont être tentées de se procurer des dispositifs médicaux, des préparations magistrales, des plantes ou des médicaments. L’Agence a alors été claire sur le sujet et a affirmé dans son rapport que toutes les méthodes proposées sans fondement scientifique vont exposer à des risques graves pour la santé. De même, l’achat de produits de santé en dehors du circuit légal et le détournement de médicaments non indiqués dans le traitement de l’obésité ou du surpoids sont à proscrire.

D’importants effets indésirables

Il convient d’ajouter qu’en pratique, il n’existe pas de méthode ou même de produit « miracle », qui ne va pas provoquer d’effet indésirable et qui sera très efficace. En effet, les rares médicaments autorisés peuvent provoquer de graves effets indésirables et sont peu actifs. De plus, lors de l’arrêt du traitement médicamenteux, la reprise de poids est presque irrémédiable.

Des risques importants

Bien évidemment, se procurer des médicaments en dehors de pharmacies peut exposer à de grands dangers. Ainsi, ces produits n’ont pas été évalués par les autorités sanitaires. La sécurité, la qualité et la provenance, la qualité et la sécurité ne sont donc pas garanties. Certains produits vont par exemple être présentés comme des compléments alimentaires simples alors qu’ils vont contenir des substances actives, qui sont parfois prohibées et non mentionnées sur l’étiquetage.