Avoir un animal de compagnie, c’est le souhait d’un grand nombre d’individus. Partir en vacances et voyager, également. Le fait de posséder un animal est souvent associé à une notion de sédentarité. Pourtant, de nombreux moyens existent.

Mais dès lors qu’approche la période des vacances, une question majeure se pose : comment partir avec nos animaux dans de bonnes conditions ?

Le trajet en avion, quelles conditions de transport pour nos animaux

Qui dit voyage à l’étranger, dit généralement avion. Cependant, est-ce la meilleure solution pour vos fidèles compagnons ?

Prendre l’avion avec votre animal de compagnie, c’est possible, sous conditions néanmoins. Si votre chien ou chat pèse moins de 8 kilos, il a la possibilité de voyager en cabine avec vous dans un sac de transport fermé, qui, en fonction de la compagnie avec laquelle vous voyagez, pourra vous être facturée en sus. Les animaux dont le poids est compris entre 8 et 75 kilos devront, quant à eux, voyager en soute dans une cage adaptée et normée IATA (International Air Transport Association) étiquetée avec vos coordonnées, son nom et son numéro d’identification. A l’intérieur de la soute, ils disposent d’un espace chauffé et ventilé pour voyager dans des conditions optimales. Les chiens guides ont la possibilité de voyager en avion auprès de leurs maîtres, du moins en Europe.

En revanche, le transport d’animaux n’est pas proposé dans les offres des compagnies low-cost.

Les exceptions

Le cas des brachycéphales : ces races de chiens telles que le bouledogue Français et Anglais, le bulldog, le carlin, le boxer, le shih-tzu ou encore le terrier de Boston, ont comme point commun leur fragilité. En 2017, 403 505 chiens de ces races ont été dénombrés en France. Il en va de même pour certaines races de chats, entres autres, les Persans. Leurs faiblesses sont dues notamment à leur morphologie (faces plates, narines plus obstruées, palais plus court), qui engendre des problèmes respiratoires et gastriques et provoque, de ce fait, une résistance moindre à la chaleur. C’est donc un critère important à prendre en compte lorsque l’on est en possession d’un animal de ce type. Surtout, lorsque l’on souhaite prendre l’avion.

La mort de plusieurs animaux a été constatée dont dernièrement celle d’un bouledogue français lors d’un trajet. Les propriétaires ont porté plainte contre la compagnie à la suite de ce tragique incident. C’est pourquoi les compagnies aériennes interdisent désormais les animaux brachycéphales sur l’ensemble de leurs vols.

En d’autres termes, avoir un animal engendre de nombreuses responsabilités mais ne signifie pas pour autant qu’il faut abandonner l’idée de partir en vacances et encore moins de prendre l’avion. Il est cependant nécessaire d’envisager des modes de transports adaptés à nos amis à quatre pattes en fonction de leur morphologie. Il faut également éviter de les emmener lorsqu’il est question d’effectuer des trajets trop longs ou qui exigent des escales.

Respecter et aimer son animal de compagnie c’est aussi accepter de le mettre en garde sur la durée de vos vacances, plutôt que de prendre des risques dans un moyen de transport non adapté tel que l’avion. L’inverse peut se révéler être très dangereux.