Veste de ski et doudoune : bien les choisir

La pratique du ski rime avec conditions hivernales. C’est pourquoi, vous risquez de rencontrer diverses situations difficiles et être confrontés aux éléments suivants : 
– altitude oscillant entre 1400 et 3000 m,
– temps susceptible de changer très rapidement,
– vent parfois violent,
– alternance de soleil, ombre ou brouillard, suivant les versants où vous skiez,
– neige ou pluie,
– températures positives qui peuvent rapidement chuter au-dessous de zéro.
Pour toutes ces raisons, la veste de ski est l’élément clé de votre tenue de ski.

Pour quel skieur ou snowboarder ?

Cool ou grand sportif ? 
Suivant votre niveau en ski ou en snowboard et en fonction de l’intensité de votre pratique de ce sport, vos besoins seront totalement différents.

En effet, si vous pratiquez le ski de façon tranquille sur les pistes en faisant régulièrement des pauses ou, au contraire, si vous skiez de façon plutôt agressive, constamment à l’attaque en enchaînant pistes et couloirs, la température de votre corps et votre sudation différeront complètement.

Pareillement, si vous utilisez systématiquement les remontées mécaniques ou si vous affectionnez les pentes en hors-piste ainsi que de la marche (avec, éventuellement, un dénivelé positif et un sac à dos à porter), vos attentes, en termes de poids, d’isolation et de polyvalence du vêtement, seront radicalement différentes.

Frileux ou réchauffé ? 
Pour une pratique similaire du ski, les organismes se comportent de façon différente face au froid, à la transpiration et à l’humidité. Certaines personnes, plus frileuses, recherchent perpétuellement une manière de se réchauffer, tandis que d’autres ont toujours chaud. Certaines frissonnent quand d’autres, confrontées aux mêmes conditions météorologiques, transpireront à chaque effort.

En outre, certaines personnes pratiquent le ski sans tenir compte des conditions climatiques, même si elles sont extrêmes, alors que d’autres n’envisagent pas de skier si le soleil et le beau temps ne sont pas de la partie.

Qualités d’une veste de ski

Chaleur
La chaleur d’une veste de ski provient de la couche d’air retenue à l’intérieur de sa garniture qui a pour mission d’isoler le corps du froid extérieur. Cette isolation doit être plus ou moins épaisse suivant les matières utilisées (naturelles ou synthétiques) et l’usage qui est fait du vêtement. L’isolation peut être comprise dans la doublure de la veste de ski ou séparée dans le cas des vestes de ski imperméables qui ne sont pas doublées.

Imperméabilité
Elle s’apprécie en Schmerber. Il s’agit de la pression exercée par la pluie sur un vêtement jusqu’à ce que l’eau pénètre dans celui-ci. On estime qu’une veste est imperméable à partir du taux de 10 000 gr/m2/24h. Les coutures, les rabats et les zips siliconés étanches accentuent l’imperméabilité de ces zones très sensibles.

Respirabilité
Mesurée en gr/m2/24h, on évalue la capacité du vêtement de ski à évacuer son humidité interne vers l’extérieur. Une veste est qualifiée de très respirante à compter de 10 000 gr/m2/24h. Les diverses ouvertures zippées de la veste, généralement situées sous les bras, renforcent cette propriété.

Stretch
L’utilisation de stretch, élasthanne, depuis quelques années, apporte aux vestes de ski souplesse et élasticité. Cette fibre, étirable dans tous les sens, confère une grande liberté de mouvements et permet de moins solliciter les coutures, particulièrement celles des endroits stratégiques.

Accessoires
L’accessoirisation d’une veste de ski est à prendre en compte également : capuche associable avec un casque, essuie masque, zips étanches, poches pour forfait, nombre de poches, manchons pour passage des pouces, système RECCO, manches préformées.

Concepts supplémentaires

Il s’agit des procédés de protection contre le vent et l’humidité, à la fois internes et externes.

Enduction
Un traitement chimique est appliqué sur la face intérieure du textile extérieur du vêtement, le rendant ainsi imperméable. Ce système est conseillé pour les skieurs occasionnels car il est plus avantageux mais, par contre, moins pérenne et moins respirant qu’une membrane.

Membrane respirante et imperméable 
Une membrane consiste en un film micro poreux qui compte une multitude de trous microscopiques faisant transiter les fines gouttes de vapeur, se trouvant à l‘intérieur, vers l’extérieur du vêtement. Par contre, elle empêche les gouttes de pluie de passer vers l’intérieur de cette membrane. Celle-ci est totalement imperméable, extrêmement respirante et ces propriétés durent longtemps. Pour les personnes qui pratiquent le ski de façon régulière ou qui souhaitent investir sur le long terme, c’est la solution idéale. De plus, certaines membranes sont en stretch pour offrir une liberté de mouvement accrue à l’utilisateur de ce type de vêtement de ski.

Les 2 leaders du marché en ce domaine, Gore tex et Dermizax, possèdent leurs propres membranes (HyVent de The North Face, Dry Edge de Millet, Omnidry de Columbia ou encore Drytech de Mammut).