Les syndromes du Burn Out

305

On définit le “burn out” par un épuisement du sujet dans son milieu professionnel. Cet état de fatigue n’est pas encore reconnu comme un maladie mentale de l’ordre de la dépression, par exemple. Les spécialistes parlent de troubles d’adaptation en milieu professionnel d’une façon unanime. Au fil des différentes études menées dans les entreprises, on constate que le trouble suit un processus de quatre étapes distingues pour se mettre en place. la variable de résultat sera due à la résistance au stress de la personne concernée sur une période de temps donnée.

Les étapes d’avancement du “burn out”

On parle de première étape quand un professionnel sera dans un système d’investissement extrême à son travail. Il investit sans compter son énergie dans la réalisation des taches à accomplir, sans se rendre compte parfois que l’énergie dépensée n’est pas forcement nécessaire. La seconde étape est celle où le professionnel constate le manque de reconnaissance dont il est l’objet. Il est sur un plateau stagnant où la seule issue est de travailler encore plus et de ne plus compter ses heures. la troisième étape est appelée la “marche de la déception”. Le professionnel constate avec amertume que ses efforts ne sont pas reconnus et que son énergie a été dépensée sans aucun succès. Une étape où le professionnel pourra choisir d’avoir recourt à des stimulants et à des somnifères pour dormir. La quatrième étape est la perte d’intéressement au travail. Toutes les réserves d’énergie sont arrivées à terme. Le travail n’est plus un stimulant et l’entourage professionnel aussi. C’est l’étape du “burn out”. Un fort sentiment de découragement est caractéristique à cette période du trouble d’adaptation.