Un tiers des femmes au monde victimes de violences

314

C’est le chiffre accablant qui ressort de la conférence “Violence et Sexualité” qui s’est tenue à Paris, en regroupant différents spécialistes du secteur pour mieux analyser et comprendre les violences que subissent les femmes à travers le monde. C’est en effet une femme sur trois qui se retrouve victime de violence, le plus souvent, de la part de son compagnon. Un chiffre qui glace le sang et qui appelle à davantage de sensibilisation.

La Chaire UNESCO “Santé sexuelle et droits humains” qui est à l’initiative de cette réunion a tenu à inviter le plus grand nombre d’acteurs possible dans le secteur de la sensibilisation pour interpeller l’opinion publique sur ce phénomène qui touche de plus en plus de foyer, dans le monde entier. Marisol Touraine, ministre de la Santé a souligné par ailleurs l’aspect abject des violences subies par les enfants et plus particulièrement les petites filles.

L’OMS vient en renfort à ces études pour attester qu’effectivement, 30% des femmes ayant été en couple dans le monde avouent avoir subi des violences physiques ou sexuelles de la part de leur conjoint. Mme Touraine affirme que ces violences sont là pour perpétuer la domination masculine, au détriment de l’égalité des sexes, reproduisant cette misogynie de génération en génération.

Les statistiques varient d’une partie du monde à l’autre. Ainsi, les pays riches constituent la partie du monde où l’on retrouve le moins de violences à l’égard des femmes, avec 23% contre 37.7% en Asie du Sud Est. Certains organismes soulignent la capacité des enfants à reproduire les abus dont ils ont été victimes une fois adultes. Cependant, aucune étude à ce jour ne le démontre clairement.